Select Page

Anon (2018)
100 min|Sci-Fi, Thriller|May 4, 2018
6.1Rating: 6.1 / 10 from 24,123 usersMetascore: 54
In a world without anonymity or crime, a detective meets a woman who threatens their security.

English and French scripts

Here is “Anon” trailer with English and French subtitles.
All right reserved.

James Cray.
Shot between the eyes.
– Why don’t we know who shot him? – Take a look how it ends.
What are you doing?!
He sees what the carrier sees.
Who can hack a human being?
– This morning, I saw a ghost. – Anonymity is the ennemy.
We’ve got to find out how she does it.
You’re going undercover.
Don’t look at me.
Are you crazy?!
Our hacker makes her living covering up secrets.
You’d be surprised what people want to pretend never happened.
Close our eyes to pray,
kiss, dream or break the law.
What have you done?
Don’t try to find me.
Look, and you are dead.
She won’t leave me alone.
I can’t hide. She knows where I am.
This is a nightmare.
We can’t control what we can’t see.
It’s not that I have something to hide.
I have nothing I want you to see.
It’s so strange to look at you and see nothing.
I don’t want to exist.

Voici la bande-annonce de “Anon” sous-titrée en anglais et en français.
Tout droit réservé.

ACCÈS AUTORISÉ
DANS UN MONDE OÙ LA VIE PRIVÉE A DISPARU
James Cray.
Une balle entre les deux yeux.
– On ignore qui l’a tué ? – Regarde comment ça finit.
SOUS SURVEILLANCE PERMANENTE
Qu’est-ce que tu fous ?
Il voit ce que la personne voit.
Qui peut hacker un être humain ?
– Ce matin, j’ai vu un fantôme. – L’anonymat est à proscrire.
Faut découvrir comment elle fait.
Tu vas t’infiltrer.
Me regarde pas.
T’es folle ?
Notre hackeuse efface les secrets des gens.
Tu serais surpris de savoir ce que les gens veulent oublier.
On ferme nos yeux pour prier,
embrasser, rêver ou enfreindre la loi.
Qu’avez-vous fait ?
Ne me traque pas.
Regarde, et tu es mort.
Elle me lâche pas.
Je peux pas me cacher. Elle sait où je suis.
C’est un cauchemar.
On ne peut contrôler ce qu’on ne voit pas.
DÉCONNECTÉ
Je n’ai rien à cacher en particulier,
mais je n’ai rien à te montrer.
C’est étrange de vous regarder et de ne rien voir.
Je refuse d’exister.